Critique des films Bestiaire et Curling de Denis Côté, dans Berlinale im Dialog